Comment trouver le bon constructeur de votre maison individuelle ?

Le bon constructeur de votre maison individuelle

Pour la construction de votre future maison, vous ne savez pas quel professionnel choisir ? Le prix n’est pas le seul paramètre qu’il faut vérifier pour bien choisir un constructeur. Il s’agit d’un projet d’envergure. Donc, vous devez passer au crible de nombreux éléments pour ne pas vous tromper.

Les critères de choix d’un bon constructeur de maison individuelle

Qui contacter pour construire sa maison ? De prime abord, privilégiez un professionnel ayant une bonne réputation dans le secteur. En ligne, vous découvrirez de nombreux commentaires et témoignages sur les différents acteurs du secteur. Ces avis pourront dans un premier temps vous aiguiller dans vos choix. Pour valider leurs compétences, rien ne vaut une visite sur place. Il est conseillé de vous rendre sur le chantier pour évaluer la qualité des constructions. De même, si possible, exigez la présentation d’au moins une maison déjà achevée. Est-ce que vous êtes satisfait du résultat ?

Ensuite, vérifiez le contenu du contrat juridique proposé, car les garanties sont différentes. Par exemple, l’évolution du prix n’est pas forcément réglementée. De la sorte, le constructeur de maisons individuelles peut imposer des surcoûts. C’est pourquoi il est fortement recommandé de se tourner vers un expert qui propose un contrat CCMI ou contrat de construction de maison individuelle. Ce document vous offrira plus de sécurité : la hausse des prix est encadrée et le délai de livraison de la construction neuve ne peut être reporté. Enfin, renseignez-vous sur la situation financière du constructeur. Si le bilan vire au rouge, mieux vaut faire construire sa maison par un autre professionnel du métier. Vous pouvez voir ce site pour en savoir plus.

Les garanties du constructeur de maison individuelle

Un constructeur de maison individuelle doit offrir à ses clients plusieurs garanties. A priori, la nouvelle demeure doit respecter la réglementation thermique en vigueur : la RT 2012. En cas de non-conformité, sa responsabilité civile sera engagée. Dans ce cas, il devra réaliser les travaux à ses frais pour se mettre en conformité avec la loi. En plus de cela, il s’expose à une amende de 45.000 €. La garantie de remboursement est obligatoire pour tout versement de fonds avant le début des travaux. Mais lorsque le chantier est ouvert, il prend fin dans l’immédiat. Par ailleurs, le constructeur est tenu de livrer la maison dans les délais fixés dans le contrat et au prix convenu. Le contrat doit d’ailleurs mentionner les pénalités de retard.

La garantie de parfait achèvement entre en jeu jusqu’à 1 an après la remise des clés. Néanmoins, les désordres apparents doivent être signalés lors de la réception de la maison ou par lettre recommandée avec accusé de réception. La garantie biennale ou garantie de bon fonctionnement couvre les vices sur les équipements dissociables pendant 2 ans. Il peut s’agir des volets, des portes, de la robinetterie… La garantie décennale est très importante, car elle vous protège contre les défauts qui peuvent compromettre la solidité de la construction : problème de fondation, etc. Elle dure 10 ans. Enfin, l’assurance dommage-ouvrage est souscrite par le constructeur et garantit le paiement des travaux de réparation avant même la recherche d’un responsable. Bref, avec un professionnel qui vous propose ces diverses garanties, vous serez à l’abri des mauvaises surprises pendant plusieurs années.

Le prix d’une maison individuelle

Pour construire une maison, le prix est défini selon différents paramètres. Il est calculé par mètre carré hors-terrain et varie en fonction de la gamme choisie, l’architecture, le contrat, les garanties et le type de constructeur. Une maison simple sera plus accessible qu’un modèle avec des jeux de façades qui requièrent plus de matériaux et de main-d’œuvre. D’ailleurs, plusieurs éléments peuvent avoir des impacts sur le coût final. Les experts prennent en considération l’état du terrain. Un sol plat est plus facile à travailler. En revanche, un terrain en pente ou raide peut faire grimper la facture. En outre, vous devez également tenir compte des prestations intérieures. Là encore, le prix peut varier du simple au quadruple. Par exemple, dans la cuisine, le marbre vous coûtera plus cher que le carrelage. Sélectionnez aussi les équipements avec soin. Si vous avez un budget plus serré, oubliez le plancher chauffant. Bref, la gamme influera grandement sur l’addition.

Pour une prestation équivalente, n’hésitez pas à faire des comparaisons. Toutefois, méfiez-vous des tarifs trop bas. Un coût inférieur à 10 % doit éveiller votre curiosité. Soit le constructeur emploie des artisans bon marché et peu qualifiés, soit les matériaux sont de mauvaise qualité. Pour faire construire un bâtiment, il ne faut jamais badiner sur la qualité.

Petits conseils !

Pour réussir votre projet de construction de maison, demandez plusieurs devis et vérifiez le plan de paiement. Généralement, le prestataire doit respecter la grille suivante : 15 % à l’ouverture du chantier, 25 % à la fin des fondations, 40 % à la finition des murs, 60 % à la mise hors d’eau, 75 % à la mise hors d’air, 95 % à la fin des travaux et le reste à la réception du bien. Un CCMI avec plan est le choix le plus judicieux pour faire construire une maison qui correspond à vos exigences. Par ailleurs, surveillez les travaux. Passez à la loupe tous les détails et contrôlez la qualité des travaux pour être certain d’avoir un résultat à la hauteur de vos attentes.

Profiter de guides et d’idées pour réaliser des travaux
Installer une verrière chez soi