Publié le : 27 mai 20236 mins de lecture

Le gouvernement Français propose plusieurs aides et subventions aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation dans la cadre du programme de transition énergétique. Cette démarche permet de lutter contre les sept millions de passoires thermiques responsables du gaspillage d’énergie. Parmi ces aides, l’éco-Prêt à taux zéro conçu pour encourager les Français à rénover leur habitat afin d’améliorer ses performances énergétiques.

Qu’est-ce qu’un éco-prêt à taux zéro ?

L’éco prêt à taux zéro est un crédit réglementé par l’État Français. Cet emprunt s’inscrit dans le programme de transition énergétique pensé pour assurer le financement des travaux d’optimisation des performances d’un habitat, ce qui permet de contrôler les besoins du logement en termes d’énergie.

Les sommes accordées sont comprises entre sept mille et trente mille euros en fonction des travaux nécessaires et des dépenses qu’ils impliquent. Son nom l’indique clairement : le remboursement de ce crédit n’implique aucun taux d’intérêt. Seule la somme empruntée doit être rendue. Depuis 2019, la durée du remboursement a été prolongée jusqu’à quinze ans.

Si le crédit est sans intérêt, il est également cumulable avec d’autres subventions proposées pour réaliser des rénovations énergétiques fort bénéfiques pour la planète. Nous pouvons citer les programmes de l’Agence Nationale de l’Habitat et le Crédit d’Impôt à la Transition énergétique. Les travaux effectués doivent développer les performances énergétiques du logement avec une augmentation de 35 % minimum : une manière d’améliorer la qualité et le confort de vie des Français. De plus, dans une maison avec des performances énergétiques élevées, les montants sur les factures de gaz et d’électricité diminuent de manière significative.

Qui peut bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ?

L’éco prêt à taux zéro est attribué aux profils suivants et dans les circonstances ci-dessous :

  • les propriétaires, qu’ils soient bailleurs ou occupants. Autrement dit, il n’y a pas de conditions de ressources ;
  • les syndicats de copropriété via l’éco-prêt à taux zéro collectif. Notez que ce crédit possède les mêmes propriétés que l’éco-prêt individuel ;
  • le logement est utilisé comme résidence principale ;
  • le logement sera occupé comme résidence principale dans les six mois qui succèdent aux travaux ;
  • le logement est terminé et prêt à l’usage depuis deux ans minimum.

Les travaux à financer avec l’éco-prêt à taux zéro

Il y a 7 catégories de travaux éligibles à l’éco ptz 2023. Mais en règle générale, vous pouvez obtenir cette aide si les travaux que vous comptez entreprendre peuvent améliorer l’efficacité de votre habitat et inciter à l’utilisation des énergies renouvelables. Voici, plus en détails, ce que vous pouvez financer avec l’éco-prêt à taux zéro :

  • L’amélioration des performances d’isolation de la toiture sur la totalité de la surface.
  • L’accroissement des performances d’isolation de la moitié des murs qui donnent sur l’extérieur.
  • L’augmentation des performances d’isolation sur toute la surface des planchers bas.
  • Le remplacement de 50% des fenêtres et portes-fenêtres conçues avec un vitrage simple par du double voire du triple vitrage.
  • Le remplacement de 50% des portes qui donnent sur l’extérieur.
  • L’installation d’un système de chauffage avec un rendement énergétique plus grand.
  • L’installation d’un système de production d’eau chaude énergétiquement puissant.
  • L’installation d’un système de production d’eau chaude sanitaire alimenté par une source naturelle, autrement dit, une source d’énergie renouvelable.
  • L’installation d’un système de chauffage alimenté par une source naturelle.

Le seul moyen de se voir accorder l’éco-PTZ est de confier les travaux à un prestataire certifié RGE : un artisan ou une société bénéficiant de la certification « Reconnu Garant de l’Environnement ». Pour en savoir plus, rendez-vous sur j-ecorenove.credit-agricole.fr

La valeur de l’éco-prêt à taux zéro

La valeur de l’éco-prêt à taux zéro, accordé pour une rénovation de maison, varie considérablement en fonction de la nature des travaux à réaliser et du nombre d’actions envisagées. Il convient toutefois de signaler qu’il est attribué à partir d’une seule et unique action. Découvrez les plafonds de l’éco ptz 2023 :

  • 7 000 euros pour changer vos fenêtres et portes-fenêtres
  • 10 000 euros pour mener une seule action
  • 25 000 euros pour mener deux actions
  • 30 000 euros pour mener trois actions
  • 30 000 euros pour réaliser des travaux dans le but d’atteindre le niveau minimal de performance énergétique

Vous pouvez obtenir jusqu’à 10 000 euros si vous comptez entreprendre des travaux de réhabilitation du système d’assainissement à usage privé.