X conseils pour bien mener la rénovation énergétique de sa maison

rénovation énergétique

Les travaux pour réduire la consommation énergétique constituent un investissement rentable sur le long terme. Et pour cause, la plupart des interventions contribuent à réduire les dépenses en matière de consommation d’énergie. De plus, ce type de rénovation ajoute de la valeur à la maison. Dans ce guide, découvrez 5 conseils pour réussir l’intervention.

Trouver un artisan fiable

La recherche de professionnels ne doit pas être prise à la légère pour ce genre de projet. C’est celui-ci qui va s’occuper des interventions permettant de faire baisser vos dépenses énergétiques. L’artisan choisi doit donc disposer des compétences nécessaires. Cliquez ici pour trouver un artisan fiable qui peut prendre en charge votre projet de rénovation énergétique. 

Il devra faire l’état des lieux, l’objectif consiste à évaluer les dépenses énergétiques pour l’ensemble de la maison. C’est l’occasion de lister les interventions nécessaires pour limiter les dépenses. Comme il s’agit d’évaluer la situation réelle du logement, il convient de réaliser l’état des lieux avec l’artisan en charge du projet. Il peut vous orienter sur les pistes à travailler permettant de réduire les dépenses.

Cette étape est incontournable si la maison en question date de plusieurs années. Il y a toujours à faire pour améliorer la performance énergétique avec les constructions anciennes. Celles-ci sont dans la plupart des cas une vraie passoire thermique. En général, la rénovation exige de revoir l’isolation de la façade, des murs et du toit, souvent en mauvais état.

Planifier la réalisation

Une bonne organisation est la clé d’une optimisation réussie de la performance énergétique d’une maison. Pour cela, il faut savoir anticiper les exigences et les contraintes relatives au projet. Cela implique d’abord de lister les travaux à réaliser. Qu’en est-il de leur durée ? Les interventions dans ce cadre permettent-elles d’occuper le lieu où vous devez déménager ? Comment faire avec les meubles et autres objets dans la maison ?

La planification vous amène aussi à poser la question sur le nombre d’artisans à engager pour le chantier. Pour les projets d’envergure, il peut être intéressant de ne pas vous contenter d’un seul professionnel. Cela permet de faire avancer plus vite le projet. Préférez l’intervention d’artisans près de chez vous pour alléger les dépenses.

Établir le budget nécessaire 

Améliorer la performance énergétique d’un logement exige d’investir un certain montant. Cela peut impliquer aussi de changer ses habitudes de consommation. Dans ce cas, les interventions peuvent exiger de nouveaux appareils permettant de faire de l’économie d’énergie. Il arrive aussi qu’il faille revoir toutes les installations de la maison, notamment pour l’électricité et le gaz.

Le coût total du projet va alors dépendre de l’ampleur du chantier. Établir le budget, c’est donc évaluer la somme à sa disposition pour le financement de la rénovation. Bien sûr, il y a des aides de l’État qui permettent d’alléger les dépenses. Cependant, ce serait une erreur de s’appuyer seulement sur ces programmes. Il vaut mieux prévoir, d’où l’intérêt de consacrer une enveloppe budgétaire à l’intervention. Et le mieux est de s’y prendre le plutôt possible.

Quand le temps est propice, ne faites pas l’impasse à la demande de devis. Cette proposition commerciale vous donne une idée sur les interventions à réaliser et les coûts. Elle doit aussi contenir normalement d’autres données importantes comme la durée des opérations et l’engagement du professionnel.

Vous renseigner sur les aides financières

Les aides liées à la rénovation énergétiques priorisent les interventions permettant de faire des économies d’énergie. Ainsi, vous pouvez prétendre à ces aides pour l’installation des équipements qui émettent le moins de CO2.

Le DPE ou diagnostic de performance énergétique s’ouvre également sur un soutien financier de l’État. Octroyée sous condition, MaPrimeRénov’ fait partie des aides associées au DPE. En effet, celle-ci n’est accordée que dans le cadre d’un DPE volontaire.

Il existe également des aides pour alléger les dépenses associées au raccordement aux réseaux de chaleur. Les coûts relatifs à l’achat de matériaux pour l’isolation thermique d’un logement permettent d’obtenir quelques privilèges sur le plan financier.

Trouver le financement pour votre projet

Avoir du fond propre est l’idéal pour financer sans souci ce genre de projet. Néanmoins, sachez que vous pouvez aussi solliciter un prêt bancaire pour faire face aux dépenses. Il existe ce qu’on appelle prêt avance rénovation, avec un remboursement in fine. C’est un prêt hypothécaire à destination des foyers modestes. Attention, ce prêt est fourni avec condition, entre autres l’obligation de solliciter un artisan reconnu garant de l’environnement (RGE).

Il ne s’agit pas là des seules autres aides permettant de financer l’optimisation de la performance énergétique d’un logement. Nous pouvons citer parmi les plus connues les certificats d’économies d’énergie (CEE) et l’Eco-PTZ.

Enfin, notez que comme pour le prêt hypothécaire, privilégier un artisan labellisé favorise l’obtention de certaines aides à la rénovation. Ces aides, pour rappel, contribuent à alléger le coût des travaux en réduisant le reste à votre charge.


Une pompe à chaleur permet-elle d’économiser de l’énergie ?
4 astuces pour bien sécuriser son garage